le Puy Sainte Réparade
CHANTIERS ET PROJETS
le Puy Sainte Réparade

Les grands projets
EN COURS ou IMMINENTS

Quartier des Béraudes - 56 logements au centre ville

Entre la rue du Luberon et l'avenue de la République, un projet global d'aménagement est actuellement en cours, incluant une quarantaine de logements, un équipement public dédié à la petite enfance ainsi que des places de stationnement.
La viabilisation de la rue du Luberon, destinée à accueillir ces logements, est achevée. Les constructions des habitations ont démarré en septembre 2017.

Avec 10.9% de logement social, la Commune du Puy ne respecte pas les critères de la Loi SRU et ne peut répondre à la demande de logement d'une grand partie de la population. Aucun projet n'a vu le jour depuis le milieu des années 90 avec la conception de l'ensemble Le Pressoir sous Louis Philibert. Depuis 2008, la Municipalité a engagé une profonde réflexion sur les modalités possibles de création et d'intégration d’hébergement social et mixte au cœur de quartiers de vie du village et répondant à des normes environnementales et esthétiques rigoureuses.

Revalorisation des rives de la Durance
Appuyés par les réflexions et les travaux de la Commission extra municipale de la Durance mise en place par la Municipalité fin 2008, la Commune et le SMAVD pilotent un vaste programme à long terme de réhabilitation de ce site, patrimoine de notre territoire. La gestion des accès, la préservation de la faune et de la flore ainsi que l'ouverture du site à tous les publics dans le respect des usagers habituels sont au coeur des priorités.
> lire le dossier spécial paru dans le Mag du Puy N°21

Extension des réseaux d'assainissement : 2016-2018

Après la route du stade qui a bénéficié des 1ers travaux de raccordement en 2014, le vaste programme d'extension de l'assainissement collectif est en cours de bouclage.
Il va concerner les zones UD (urbaines) de La Cride, du Rousset et de la Taillade. L'appel d'offres relatif au projet à la Taillade a été lancé début mai 2016. Le 1er chantier a eu lieu sur la zone de la Taillade en octobre/novembre 2016.



A VENIR

Entrées de ville : embellissement et sécurisation

Après l'entrée du village côté St Canadet, le prochain le chantier concernera l’entrée de ville Nord (chemin du Moulin vers le cimetière) et devrait se dérouler fin 2016/début 2017. Le marché de maîtrise d'oeuvre a té attribué en juin 2016 (mission d'études de faisabilité préalables aux travaux ).

Réfection des réseaux Le Cours-La Bourgade

Afin de pallier la vétusté des réseaux d'eau et d'assainissement situés en plein centre ville, de la Maison Rousseau au Tabac, un chantier d'envergure sera nécessaire, et inclura la création du réseau pluvial, jusqu'alors inexistant à cet endroit. Ce dernier sera raccordé à celui du bd des anciens Combattants.

Mise en accessibilité des lieux publics

Dans le cadre du programme pluriannuel obligatoire de mise en accessibilité des bâtiments et lieux communaux recevant du public, la 1e phase prévue en 2016-2017 concerne la cantine, la salle des fêtes (dont les portes ont déjà été remises aux normes), le tennis et son local, le boulodrome, le jardin public, l'église et les cimetières (parties anciennes).

Nouveau Centre de loisirs

Implanté près du collège comme le stipule le futur P.L.U, le futur Centre aéré sera le fruit d'un projet modulaire compte tenu de son coût très élevé. La 1e étape est programmée théoriquement pour début 2019 et consistera en la création d'un site de 600 m² dimensionné pour une centaine d'enfants avec de grands extérieurs. Un espace dédié aux ados y est intégré, ainsi qu'un réfectoire, une cour ...
La Municipalité travaille actuellement au compte prévisionnel d'exploitation de la structure envisagée. Un appel d'offres a été publié en juillet 2016 pour la maîtrise d’œuvre de la construction de ce lieu.


Requalification du quartier de la cave coopérative

En face de l’école maternelle, la réhabilitation du site de la cave coopérative sera l’occasion de créer un nouveau quartier de vie. Une étude a été menée concernant l’opportunité de créer sur le site de la cave coopérative des logements en tenant
compte des exigences actuelles en termes de développement durable : une certaine densité d’occupation du sol favorisant un maximum d’interactions sociales et la limitation de la consommation d’espace.
Le projet de ce nouveau quartier de vie combine une cinquantaine de logements sociaux en collectifs, une dizaine de
logements en accession à la propriété à prix maîtrisé (maisons accolées avec un petit ensemble collectif), des locaux destinés à accueillir des services publics à la personne, et un aménagement des espaces publics avec notamment la
réalisation d’un parvis, dans une perspective de requalification architecturale de ce site, portée par la façade remarquable de la cave coopérative.
L’objectif, au-delà de la mise à disposition de nouveaux logements, est d’apporter plus de sécurité et moins de nuisances pour les élèves, tout en développant une vie locale harmonieuse pour les riverains à l’aide d’un schéma de
déplacements faisant la part belle aux modes doux (cycles et piétons), de l’utilisation d’énergies renouvelables et de la mise en valeur du réseau d’irrigation présent sur ce site.
L’étude précitée a permis de déterminer le programme suivant :
• La programmation de logements
Les éléments de programmation résultent de l’analyse technique des bâtiments, de l’analyse programmatique des besoins en équipements et de la recherche d’un équilibre opérationnel et financier.
- Réalisation de minimum 10 maisons de village en RdC et R+1 au sud et en limite ouest du secteur, dont 8 maisons
mitoyennes orientées nord-sud jouissant d’un jardin exposé sud.
- Réalisation de minimum 42 logements, du T2 au T4, en habitat collectif R+2 ou R+3.
- Aménagement de la maison des services publics à la personne dans le corps de bâtiment Est de la cave coopérative reconverti
- Démolition des entrepôts de la cave coopérative difficilement adaptables
- Réhabilitation de 2 à 3 logements existants dans un bâtiment du périmètre de l’opération.
• La trame viaire
La trame viaire conserve le schéma de fonctionnement actuel. Deux voies sont réaménagées en partie :
- la section du boulevard de la coopérative : du stationnement alterné avec un alignement d’arbres au sud de la voie permet de retrouver une partie des stationnements publics et l’accès aux parkings souterrains des logements. De même, une réflexion concernant une zone pour l’arrêt ou le stationnement du bus est maintenu. Par ailleurs, les trottoirs côté nord seront repris.
- le boulevard des écoles est ré-axé dans l’axe du chemin du Moulin et parallèle à la Cave coopérative et à l’école. Il
est traité en plateau avec un bornage sur le parvis piéton devant l’école. L’arrêt du bus scolaire est pris en compte
pour une sécurisation maximale des déplacements des élèves.
Par ailleurs, une voie est réalisée à l’ouest du secteur permettant d’accéder à une poche de stationnement public à proximité des logements et le long du mur de la propriété. Il s’agit d’une voie semi-piétonne.
• Les espaces publics
La trame des espaces publics permet de relier les différents équipements scolaires au sud-est et le centre-ville vers la rue Torte à l’ouest. Elle constitue un élément majeur de l’aménagement d’ensemble en proposant un cheminement
continu :
- un large parvis central entre l’école et l’actuelle cave coopérative propose un espace de détente ombragé par des arbres, une traversée de la rue des écoles sécurisée.
- la traverse semi-piétonne proposant le stationnement nécessaire aux maisons.
- un espace plus large entre les duplex et les maisons de village au sud à la croisée des cheminements.
- le chemin existant est conservé et aménagé en mettant en scène le fil d’eau présent à l’est et en plantant le mur ausud.
Le traitement des sols et la mise à niveau du plateau traversant permettent d’assurer la continuité de cheminement et de garantir une unité paysagère à l’ensemble du projet.
• Les alignements et les hauteurs
Les futurs logements au sud du boulevard de la coopérative seront alignés selon l’emplacement réservé au POS soit 16m par rapport au limites parcellaires nord.
Par ailleurs les hauteurs ne dépasseront pas un R+3, équivalent de l’actuel entrepôt (12m). Il sera en effet exigé de
respecter la hauteur maximale de la Cave coopérative existante, dans le prolongement et dans une volumétrie qui intègre et met en valeur le fronton existant. Le rapport entre les constructions existantes et l’opération seront particulièrement soignés.
• La trame végétale
- Deux bandes plantées viennent accompagner les limites de l’opération : le long des murs à l’ouest et au sud du périmètre,
- un alignement d’arbres est intercalé dans le stationnement boulevard de la coopérative,
- un alignement d’arbres relie le «parvis cave» au «parvis école» pour donner un axe est-ouest qui fait écho aux alignements nord-sud le long de la rue des écoles.


Un espace culturel

Afin de favoriser l'épanouissement de la pratique culturelle sur la Commune, et compte-tenu de la disponibilité des hangars situés à côté de l'école maternelle libérés grâce à l’acquisition du Centre Technique Municipal en 2011, la Municipalité travaill à l'implantation d'un lieu de spectacle et de culture adéquat. Deux salles (cinéma/théâtre) et une bibliothèque-médiathèque devraient ainsi voir le jour palliant ainsi l'absence d'un véritable équipement culturel sur le village.


Un écrin de verdure en centre ville

Avec l’acquisition de la Maison Rousseau en 2013, la Commune envisage de relier la Bourgade au parvis de la Poste par l'ouverture d'un jardin public en plein centre. Un parvis et des places de stationnement seront aménagés devant l'ancienne maison historique du Dr Rousseau qui devrait à terme accueillir des commerces et des logements. La réfection des réseaux sur la Bourgade (lire plus haut) est un préalable à cette requalification.



ACHEVÉS

Rénovation des locaux du stade : été - hiver 2016

Fruit d'une concertation avec les usagers des lieux (club JSP notamment), le programme de rénovation totale des locaux du stade a démarré en juin 2016. Ce projet de 120 000€ (déjà co financé par le pays d'Aix-Métropole et dans l'attente d'une réponse de demande de subvention au Conseil départemental) va permettre aux joueurs et membres du club d'évoluer et d’accueillir les équipes extérieures dans de meilleures conditions.Le bâtiment, sous video protection, comportera 80 m² de vestiaires, 45 m² de salle polyvalente et bureau, une buvette/club house de 47 m².
En raison d'absence de fondations constaté sur le bâtiment initial pré existant, le chantier a accusé un retard de plusieurs semaines et s'est prolongera jusqu'au printemps 2017.

Montée en débit du réseau à Saint Canadet

Afin de résorber la « fracture numérique » et équiper à court terme en haut et très haut débits la zone « grise » de Saint-Canadet, la Commune a entrepris la création de points de raccordements mutualisés pour la montée en débit des accès au réseau internet au hameau de Saint-Canadet.
La concrétisation du projet s’est étalée sur un an / un an et demi. La pose des équipements et la construction du local technique approprié la Commune ont été achevées en octobre 2016. Le délai demandé par l'opérateur pour le tirage des gaines dans les fourreaux a conduit jusqu'au printemps 2017, date à laquelle la mise en activité de la fibre a été effective.

Rénovation du COSEC : phase 3 :

Après la réfection de tous les espaces communs, des sanitaires, des vestiaires, de la salle de danse et du dojo, ont lieu au cours de l'été 2016 les travaux de remplacements des chauffages de la halle sportive, du Dojo et de la salle de danse. Des panneaux radiants sont installés aux plafonds. Par voie de conséquence les panneaux mobiles de baskets doivent être changés pour pouvoir se rabattre au mur et non plus au plafond. A été également créé un sas d'entrée en bas de la salle de danse. Le sol du local de musculation a été aussi changé (sol souple). La remise en chauffe avec les nouveaux équipements est effective depuis novembre2016 pour la salle de danse, le dojo et la salle de boxe, et en cours pour la la halle multisports.

City Stade et skate park

Deux nouveaux équipement dédiés à la jeunesse, co financées par la Métropole, situés derrière le stade en dessous du Canal.

Les Batignolles : un premier pas vers plus de logement social mixte, harmonieux et durable

Un ensemble de logements aidés composé de petites maisons, rue du Luberon, sur un projet souhaité par la Commune et porté par 13 Habitat. Au total, il inclut 5 T4 + 4 T3 + 1 T2 adapté aux personnes à mobilité réduite. Le Permis de construire a été signé début décembre 2012, les travaux ont débuté en novembre 2013 et se sont achevés en 2015.Il a fallu prévoir l’implantation des réseaux de récupération des eaux pluviales, d’évacuation des eaux usées, d’adduction d’eau potable, de raccordement à l’électricité et au téléphone. Des critères écologiques quant au choix des matériaux ont été imposés au constructeur dans le cahier des charges de l’opération afin que ces habitats soient économes en énergie et plus durables dans le temps.

Extensions des deux cimetières

Le Cimetière de St Canadet et celui du centre du Puy se trouvaient tous les deux saturés. Un caveau communal de 9 places avait été installé en urgence début 2013. Après des études complexes lancées fin 2008 et sur la base d'un cahier des charges très pointilleux, le double projet d'extension a intégré un nombre important de nouveaux caveaux, cavurnes et columbariums, un jardin du Souvenir, la mise aux nomes PMR des sites et la rénovation d'une partie de l'existant.

Requalification du centre ville

Avec la suppression des anciens WC publics vétustes et disgracieux, la création du square de la Résistante, de places de parking en zone bleue, puis la réfection du parvis de la Poste, désormais accessible aux personnes à mobilité réduite, la Commune dispose d'un coeur de village plus aéré et embelli.

Au hameau de Saint Canadet

En 2015, c'est le mur mur jouxtant la place principale, lieu de vie principal des habitants du hameau qui a été reconstruit. Les fondations ont été repensées en adéquation avec la nature du lieu et la configuration de la structure du terrain, à l’issue d’une étude de sols menée par des géotechniciens. Ainsi a-t-on pu répondre aux exigences techniques du site, et conserver des matériaux respectant l’authenticité rurale du hameau de Saint Canadet : pierre de Rognes, enduit traditionnel au sable de Vaugines, chaux grattée...
La rénovation de l'aire de jeux pour enfants sur la place haute a été finalisée courant avril 2014.
Le déplacement de l'abribus et du poste EDF ont eu lieu début 2013.
Le remplacement des containers à ordures par des bacs enterrés (avec le concours de la CPA) a été effectué en mars 2013, sur la base des obligations de cette dernière, imposant le regroupement en un même point de tous les bacs de tri (verre, emballages, ordures ménagères...). Sont ainsi supprimées les nuisances olfactives, sonores et inesthétiques.

Nouveau collège

Après une modification de terrain d'implantation, en 2009, destinée à maximiser la sécurité des enfants, la construction du collège (capacité 500 élèves) du Puy par le Conseil général s'est achevée en septembre 2013.
18 mois de chantier ont été nécessaires pour ce collège dont la construction a coûté plus de 26M€ au Conseil général 13. Il est harmonieusement inséré au site agricole environnant.

La Commune a eu, quant à elle, la charge de la création des voiries et réseaux destinés à desservir les futurs bâtiments (coût : 1.2 M d’€).

Depuis septembre 2013, 5 classes de 6e, 4 classes de 5e et 3 classes de 4e sont opérationnelles. Les 3e n’ouvriront qu'en 2014.

> En savoir plus sur le fonctionnement du collège


Une station d'épuration (step) écologique

La Station d'épuration du Puy en vedette :
France 3 a réalisé un reportage, diffusé le 1er février dernier, sur la technique écologique de traitement des boues exemplaire de la STEP du Puy-Sainte-Réparade
.
> voir le reportage

L'ancienne STEP n'étant plus aux normes, la Commune a décidé n 2009 de construire de nouvelles installations en adéquation avec les besoins d’une population à la croissance dynamique et les exigences de la protection de notre environnement. La nouvelle station d'épuration, opérationnelle depuis 2012, est située en bord de Durance en dehors de la zone inondable (contrairement à l'actuelle).
Il s'agit d'un équipement d'une capacité 6500 équivalent habitants. Le choix des technologies est orienté par le souci de mieux préserver l'environnement.Le chantier a duré 1 an, financé à 29% par le Conseil général, 20% par la Communauté du Pays d'Aix, 19% par l’Agence de l’Eau et 12% par la Région PACA, les 20% restant étant à la charge de la Commune.
Une réserve foncière d'un ha a été prévue afin d'anticiper une future extension de l'ouvrage au gré de l'évolution du nombre d'habitants.
Dobeuliou Création sites Internet Marseille